Vous êtes ici : Accueil RSE Quickcash participe à un atelier sur le thème : " Le secteur agricole face aux enjeux du changement climatique "
 
 

Quickcash participe à un atelier sur le thème : " Le secteur agricole face aux enjeux du changement climatique "

Le secteur agricole face aux  enjeux du changement climatique

Le 21 Novembre 2014, à l’initiative de la CGECI (Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire) et l’UNEMAF (L’Union des Entreprises Agricoles et Forestières) s’est tenue à la Maison de l’Entreprise, sise au plateau, un atelier d’information et de sensibilisation des acteurs du secteur agricole. Les thèmes abordés étaient relatifs à l’impact des changements climatiques sur l’agriculture et les stratégies d’adaptation et d’atténuation de leurs effets. La présence de QUICKCASH à cet atelier se justifiait par le fait que la majorité de sa clientèle est constituée d’agriculteurs. Nous avons donc tenu à mettre l’information à la disposition de nos clients.


De nombreuses communications et panels, tous de grand intérêt ont ponctué cet atelier. Il en ressort principalement l’émission trop importante des gaz à effet de serre du fait des activités polluantes de l’homme, le monde connait d’énormes bouleversements climatiques, lesquels ont des conséquences néfastes sur l’agriculture.

Au compte de ces conséquences, on peut citer : la perturbation des calendriers agricoles, la réduction des saisons culturales et des zones à pluviométrie optimale, l’apparition de maladies émergentes au niveau des cultures comme c’est le cas du manioc. La résistance et l’adaptation des insectes ravageurs, sont autant de menaces induites sur l’agriculture et par ricochet sur la sécurité alimentaire. Des images de la plantation de la société SCB à NIEKY plus que des mots, ont convaincu de la nécessité d’agir au plus vite. Les pluies diluviennes du mois de juin ont entrainées la crue de la rivière AGNEBY. Il en est résulté une inondation des terres cultivées avec une perte d’environ 1200 ha de bananeraie, soit le quart de la plantation.

Des initiatives sont prises et des actions sont menées à tous les niveaux en vue de permettre à l’agriculture Ivoirienne de faire face à tous ces changements : Programme PENIA, Mécanisme REDD+, distributions de pluviomètres, Techniques d’adaptation et d’atténuation, la Coalition pour le climat et l’air pur, etc. Cependant, il serait profitable de créer une plateforme de collaboration et d’échange pour rallier toutes les compétences et atteindre ainsi plus efficacement les objectifs.

L’atelier a par ailleurs enregistré la participation et la présence de plusieurs ministères et structures étatiques, non étatiques et privées telles que la SODEXAM, Le BNETD, la MINESUD, la SODEFOR, l’ANADER, GIZ, BE DEVELOPMENT. Bien entendu les agriculteurs n’étaient pas en reste. Ils ont souhaité être associés à toutes les initiatives, ce qui d’ailleurs n’est que justice !